mar.

01

sept.

2015

Qui est le père Laurent Jullien ?

Ordonné en 2004 à Lyon,

 

Laurent Jullien de Pommerol


sera notre pasteur en septembre prochain ...

Né en 1973 à Saint-Étienne, dans une famille catholique de trois enfants, Laurent s’est lancé dans la préparation d’une carrière d’ingénieur en agroalimentaire. Musicien dans l’âme, depuis son plus jeune âge, il consacre du temps à ses études musicales, y compris encore maintenant au Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon comme élève de Bernard Tétu. Le service militaire l’enverra à Saint-Cyr où il sera répétiteur, au service des jeunes du Lycée.

La vocation de Laurent a des racines anciennes : c’est vers 10-11 ans qu’il entend un premier appel. Les années scolaires et universitaires se passent sans que cette vocation prenne consistance. Mais des engagements auprès de groupes de jeunes, d’animation chorale, de groupes bibliques valent déjà expérience d’Eglise. Jusqu’à un certain 15 août. Laurent a 21 ans. Il sera prêtre. La propédeutique à Paray-le-Monial est pour lui une année " fondatrice " : temps de rupture, de disponibilité, " oreilles et cœur ouverts ", dans une ambiance de vie fraternelle, année de discernement. C’est aussi, à l’âge adulte, une nouvelle initiation chrétienne : la Parole de Dieu, la liturgie, les grandes familles spirituelles sont au programme. Année difficile aussi pendant laquelle le doute s’insinue parfois. Puis confirmé dans sa décision, les études reprennent dans les séminaires de Paray le Monial et Saint Irénée, avec stages en paroisses à Caluire et à l’Immaculée Conception, Saint Sacrement.

Dans sa famille nombreux sont ceux qui à chaque génération ont répondu à l’appel du Seigneur comme religieux(se) ou prêtre. De son oncle Xavier (1913-2004, 67 ans de prêtrise à Lyon), il garde la belle image d’un homme plein de disponibilité et de fidélité dans la durée.

En devenant prêtre, Laurent ne renonce pas au bonheur : " Pourquoi le prêtre ne serait pas heureux ? affirme-t-il. Je le suis aujourd’hui, et compte bien le rester demain. Je suis toujours ébloui par la foi, l’espérance, l’amour que je rencontre chez les gens. Ce n’est pas à faire "tourner la boutique" que je suis appelé, mais à aider chacun à rencontrer le Christ ".

Pour lui, le travail en équipe est une sécurité : " Ensemble, on risque moins "d’aller dans le mur " ! Mais dans l’image que nous donnons, il y a aussi, même si ce n’est pas toujours visible, la prière : le prêtre ne lit peut-être plus son " bréviaire" en se promenant dans son jardin, mais il reste fidèle à la liturgie des heures, à l’oraison ". Sa vie dans le célibat posera aussi question à ses contemporains : le monde l’interroge. Mais ce qu’il doit donner à voir, c’est le Christ.

Pour son équilibre personnel, Laurent compte aussi sur la musique, un élément de cette beauté qu’il aime à découvrir autour de lui. Mais il reste conscient que sa passion pour la musique ne sera jamais au premier plan ! " Si ma vie n’est pas unifiée, le dérapage est assuré ! Mais il s’agit moins de tout tenir en main que de prendre les moyens pour l’unifier.


" Et Laurent, comme Grégoire et Yves, d’assurer : " Ce n’est pas parce que nous sommes prêtres que nous n’avons plus besoin de notre famille et de nos amis ! "


Laurent Jullien de Pommerol, né le 1er septembre 1973 à Saint-Étienne
Début de formation d’ingénieur en agro alimentaire
Formation musicale au CNSM à Lyon
Séminaires à Paray-le-Monial, Lyon (Séminaire universitaire) ; en paroisse à Caluire et à Lyon


Présentation par Pierre DUHAMEAU (SEDICOM LYON)

publiée le 2 août 2004 sur le site du diocèse de Lyon

Écrire commentaire

Commentaires : 0